Association – Défense du site de Cellieu – MotoCross

HISTORIQUE

L’association des sports mécaniques de Cellieu – Saint-Chamond est née par arrêté préfectoral le 27/12/1991. Elle s’est installée au lieu-dit le Fay (limite de la commune de Saint-Chamond près de Salcigneux) sur un terrain en location et une piste a été mise en service.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vues satellites : http://binged.it/14K7zkN
A noter que les photos satellites ne sont pas récentes et ne montrent pas les aménagements récents dont la piste de super-cross.

 

Les jours d’ouverture et les créneaux horaires étaient déjà les mêmes mais, pendant de très nombreuses années son activité associative purement locale, concernant un nombre restreint de pilotes n’a pas posé de problèmes aux riverains qui ont accepté sans histoire les perturbations annuelles de la compétition du premier week end de juillet.

C’est dans le Progrès du lundi 03/02/2014 que ces mêmes riverains ont découvert que de nouveaux arrêtés préfectoraux (juin 2013 et février 2014) avaient été signés et que le circuit s’agrandissait pour devenir « le premier terrain de super cross de Rhône-Alpes » : « le club saint-chamonais de motocross » Il y a donc désormais 3 terrains à disposition des pilotes : le super cross, le motocross et le mini cross pour les enfants. La piste a été considérablement agrandie (elle occupe 2,5 ha et elle lèche Peyrieux), de nombreux arbres abattus, de la terre rapportée … et les motards sont arrivés en grand nombre avec les décibels qui s’imposent……et aussi les dérives…..

Les autorisations d’ouverture sont les suivantes : mercredi, samedi, dimanche de 14h à 18h (mai à septembre) de 14h à 17h l’hiver

Mis devant le fait accompli, les riverains se sont constitués en commission spécifique intégrée à l’Association de Défense du site de Cellieu.

assoc-motocross-2

Le motocross vu de Peyrieux

NOS DEMANDES

  • Maintenir le STATU QUO : conserver le fonctionnement antérieur du circuit, lorsque le club était une structure purement locale avec un nombre de licenciés compatible avec l’environnement, sans projet de développement régional et même national pour certaines catégories de pilotes et sans terrain de super cross, toutes modifications porteuses de nuisances sonores incompatibles avec le respect et la tranquillité des riverains et des lieux.
  • Faire appliquer dans toute sa rigueur le décret n° 2006-1099 du 31 août 2006 relatif à la lutte contre les bruits de voisinage qui s’applique aussi à cette activité comme inscrit dans l’article 9 de l’arrêté préfectoral du 12/06/2013 renouvelant l’homologation du terrain de motocross initial modifié « pour des entraînements et des manifestations »
  • Obtenir enfin des mesures officielles d’émergences de bruit lors des entraînements et des compétitions qui, lorsqu’ils ont lieu, s’étirent sur de très longues heures….
  • Que les élus et les autorités compétentes fassent cesser le passage hurlant des motards dans les chemins environnants (dégradations, pollution, problèmes de sécurité avec les randonneurs et promeneurs de tous âges)
  • Préserver la flore autour du lit de la rivière, lieu bien malmené par l’abattage de nombreux arbres et le corridor de faune sauvage que représente ce site (extrait de l’étude environnementale concernant l’A45)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un petit aperçu de l’état de la forêt autour du circuit…..

LES ACTIONS

  1. Le 19/02/2014 : transmission d’une pétition (environ 160 signatures) à Monsieur le Maire de Cellieu et à Madame la Préfète pour nous opposer à l’homologation du terrain de super cross générateur de graves nuisances sonores ; cette homologation n’a fait l’objet d’aucune information des personnes concernées (mairie, riverains) ni d’aucune mesures d’émergence de bruits.
  2. Le 29/03/2014 : réunion publique à la mairie de Cellieu en présence de Monsieur le Maire et du président du motocross ; il s’agissait de poser nos légitimes revendications et d’entendre les arguments du président du motocross.
  3. Le 24/04/2014 : envoi d’un 1er recours administratif suspensif  auprès de  Madame la Préfète. Nous sollicitons le « retrait de l’arrêté du 17/02/2014 homologuant pour 4 ans le terrain de super cross ».
    Nous avons reçu une réponse le 16/06/2014.
    Notre recours « ne peut pas avoir une suite favorable » mais « il appartient au gestionnaire de ce terrain de s’assurer que les nuisances sonores ne dépassent pas les niveaux d’émergence visés par le décret du 31/08/2006 relatif aux bruits de voisinage» ce qui pourrait alors déclencher une « audition du gestionnaire et une consultation de la commission départementale de la sécurité routière »
    Elle nous invite à faire un recours de cette décision auprès du Tribunal Administratif dans les deux mois.
  4. Le 06/06/2014 : envoi d’un second recours contentieux auprès du Tribunal Administratif de Lyon. Il s’agit d’un recours pour excès de pouvoir contre l’arrêté préfectoral du 17/02/2014 concernant l’homologation du terrain de super cross. Ce recours est fait au nom de l’Association de Défense du site de Cellieu.
    Pendant cette même période des recours individuels sont envoyés à ce même tribunal par des personnes de la commune ayant un « intérêt à agir ».
  5. Le 07/06/2014 : envoi de lettrerecommandéeavecAR aux maires de Saint-Chamond, l’Horme, La Grand-Croix etCellieu (toutes concernées par le bruit). Nous leur demandons deux choses :
    • un rendez-vous pour connaître leur position par rapport à cette infrastructure, parler des nuisances sonores, de l’impact environnemental, de la circulation dans les chemins environnants …
    • de mesurer les valeurs d’émergence lors de la compétition annuelle du club les 04 et 05/07/2014 puisque aucune mesure n’a été faite…..
  6. Devant l’urgence du calendrier, achat individuel d’un sonomètre et mesures d’émergence de bruit lors de la compétition du 05 et 06/07/2014 dans le même axe que les mesures fournies par les dirigeants motards, seules mesures connues.

LES CONTACTS … ET LES ATTENTES

  1. Rencontre fructueuse avec le Maire de la Grand-Croix le 23/06/2014 suite à notre lettre recommandée ; l’idée d’une démarche individuelle pour les mesures d’émergence est née ce jour-là.
  2. Aucune réponse des autres maires contactés (l’Horme, St Chamond, Cellieu). Une demande de RV est en cours auprès du Maire de St Chamond et sera renouvelée si nécessaire.
  3. En mai, demande de conseils et de marche à suivre auprès du chargé de mission bruit et qualité de l’air à de St Etienne Métropole.
  4. Nombreux contacts avec le Président du motocross qui ont permis des améliorations d’utilisation sensibles.
  5. La réponse du Tribunal administratif de Lyon prendra environ 2 ans

ACTUELLEMENT

Nos nombreux contacts avec le Président du motocross nous ont permis de définir un motus-vivendi acceptable :

      • Une seule course par an le 1er week-end de juillet
      • Ouverture le samedi OU le dimanche ; de plus le président envisage de demander une modification des jours d’ouverture pour 2015 : samedi matin et lundi matin en lieu et place des samedi après-midi et dimanche après-midi
      • 4 stages en début ou fin d’année
      • Fermeture de la boucle du bas (celle qui lèche Salcigneux) autant que possible.

Nous espérons pouvoir continuer cette communication en bonne intelligence pour préserver notre qualité de vie pendant les week-ends, car ils sont TOUS concernés ! !

PERSPECTIVES

Même si les nuisances se sont calmées il faut rester mobilisé car :

  • Le nombre de motards membres du club a augmenté de façon exponentielle (218 licenciés à cette heure) ce qui va faire mécaniquement augmenter les nuisances sonores et autres.
  • Après cette première modification homologuée, des projets d’extension peuvent ressurgir dans un avenir proche car le circuit est devenu « le club moteur de Rhône-Alpes » et il a encore beaucoup d’espace à sa disposition. En effet, le terrain est d’une superficie de 7 ha et seulement 2,5 ha sont exploités. C’est seulement au-delà d’une exploitation de 4 ha qu’une enquête publique est déclenchée.
  • L’alternance des jours d’ouverture peut sans doute être mise à mal par la pression du nombre.
  • La réglementation préfectorale curieuse laisse la porte ouverte à des « anomalies » : restrictions de circulation pour les automobilistes lors des pics de pollution mais autorisation de tourner pour les motos…….
  • Les dommages collatéraux sont nombreux : motos dans les chemins piétons, circulation sur la route d’engins strictement réservés aux circuits, vitesse excessive….
  • Quant à l’utilisation « sauvage » hors des jours et des heures réglementaires, c’est devenu un problème même pour les plus concernés !

 

assoc-motocross-4

Photo prise depuis « les Brosses »

 

Ce site sera remis à jour 1 ou 2 fois par an et vous y trouverez les dernières avancées du dossier ainsi que les dates des réunions qui seront nécessaires. Toutes les personnes se sentant concernées par ce problème d’environnement et par ses nuisances sont les bienvenues au sein de l’association. C’est grâce à la vigilance de tous que le calme de notre campagne sera préservé….

 

Mise à jour d’octobre 2015

Grâce à des contacts réguliers et francs avec le Président du motocross, nous sommes parvenus à un modus vivendi honnête et chacun d’entre vous a pu constater le retour à une utilisation raisonnée du circuit et, de fait,  la diminution importante des nuisances sonores.

Des informations nouvelles, très positives et très importantes font l’objet de cette mise à jour :

  • La plus spectaculaire est que, lors de la prochaine demande d’homologation du circuit, le Président du motocross fermera la boucle dite « de Salcigneux » c’est-à-dire celle qui lèche le village et qui est la plus bruyante.
  • La fermeture aura lieu au plus tard en juin 2016 (date du renouvellement de l’homologation) et donc le terrain de supercross sera supprimé.
  • Une partie de ce terrain sera annexée au terrain de motocross restant.
  • Donc, dans un avenir proche, il n’y aura plus qu’un seul terrain de motocross excentré du côté opposé à Salcigneux

 

Mise à jour d’octobre 2016

L’arrêté préfectoral en date du 03/11/2015 abroge l’homologation du circuit de supercross suite à la demande du président du circuit qui a condamné physiquement et définitivement la boucle de Salcigneux. Cette abrogation a mis fin au recours formulé auprès du Tribunal Administratif.

L’arrêté préfectoral portant sur le renouvellement d’homologation du terrain de motocross a été signé le 06/06/2016 et pour une période de 4 ans. L’activité concernant les moto-cross, les quads et les side-cars se déroule sur un terrain de 9600 m2 avec une piste de 1680 m de long et 6 à 9 m de large.

Il n’y a plus qu’un unique circuit et donc le nombre de pilotes et d’entraînements a considérablement baissé ; il n’y a plus de circuit pour les petits.

La course du 10/07/2016 a été annulée pour cause de canicule ; elle était définitivement la dernière.

Les horaires sont les mêmes que précédemment. Par contre la FFM a déconseillé l’ouverture du lundi en lieu et place du dimanche

L’article 9  qui  prend en compte les nuisances sonores pour le  voisinage est largement étoffé et il est agréable de lire : « ne peuvent se dérouler sur le circuit que des activités avec des véhicules n’entraînant pas des niveaux sonores supérieurs aux valeurs fixées par la FFM … et mesurées à la source, au niveau de l’émission du système d’échappement de chaque véhicule…. L’exploitant doit être en capacité d’effectuer des mesures de niveaux sonores en disposant sur site d’un indicateur de bruit pour apprécier les niveaux sonores induits par les véhicules et le cas échéant interdire l’accès au circuit. En cas de plaintes …..et à la demande du préfet …des mesurages acoustiques par un organisme spécialisé pourront être exigés…. »

 

Mise à jour de janvier 2018

Une excellente nouvelle pour ce début d’année :

Mr Chovet m’a informée que dans un avenir proche le circuit accueillerait des VTT électriques pour des entraînements et des compétitions. En effet, cette discipline fait désormais partie intégrante de la FFM et il a eu l’opportunité de proposer le Fay.
Il va sans dire que nous allons y gagner sur le plan auditif !!!

Depuis 2017 il n’y a plus aucune compétition de motos et ce sera désormais la norme.

L’utilisation du circuit est réservée aux enfants et aux motos de cylindré compatible avec les décibels ; les plus bruyantes sont désormais interdites….sauf rares exceptions (ex : jeudi 18/01/18)
Cette décision associée à la fermeture de la boucle de Salcigneux a pour conséquence la baisse évidente des nuisances sonores.

Reste le problème de l’attraction exercée par le circuit…. Les motards non licenciés utilisent la forêt et les chemins des alentours pour leurs ébats sans oublier les routes de la commune sur lesquelles ils roulent bruyamment et très vite !!!!